Bonjour !

Encore une fois, le temps a filé et je peine à trouver le temps de me poser pour écrire. Mais essayons de faire le point…

Cela fait déjà plus d’un an que Jonathan a été opéré… Pour rappel, c’était de 22 novembre 2017. L’année 2018 a été riche et intense. On peut dire que ça a été l’année du grand chamboulement. Beaucoup de choses ont changé dans notre vie : le physique de Jonathan, son rythme de vie, ses occupations, ses envies, ses projets… et par ricochet, c’est toute la famille qui a été impactée. Un peu comme de voir passer une tempête tropicale 🙂 On va l’appeler l’ouragan Jonathan ^^

La perte de poids

Jonathan_2016Jonathan a perdu 100 kg presque tout rond ! Mon mari est métamorphosé. Il est aujourd’hui plus mince que lorsqu’on s’est mariés en 2000. Il a essayé son costume de mariage, et il peut mettre la veste, mais le pantalon est trop grand… C’est très impressionnant de se poser et de regarder de vieilles photos.

Il a perdu très rapidement les premiers mois. On peut dire que ça a été un peu violent pour son corps, et il est passé par des épisodes de fatigue assez intense. Mais cette fatigue était compensée par l’euphorie de sentir les bienfaits de cette perte de poids grâce à la sleeve gastrectomie. Ensuite la perte a ralenti progressivement, et aujourd’hui il perd de moins en moins.

Jonathan_nouveau_jean_2019Son objectif de départ était de parvenir à 130 kg. Il est aujourd’hui à un peu plus de 120, ce qui est plus bas que ce qu’il avait imaginé. Il est possible qu’il continue à perdre encore un peu, mais il ne se met pas la pression car il est déjà très content du résultat obtenu.

La mobilité et l’énergie

Pour ceux qui n’auraient pas rencontré Jonathan depuis 2 ans, il est méconnaissable. Il bouge, il sort, il bricole à la maison, il s’invente tout un tas d’activités, il revoit les copains… Il a retrouvé une énergie qui avait disparu et est capable de faire ce qu’il a envie sans se poser de question.

Une conséquence, c’est que ça bouge à la maison aussi ! Les projets de bricolage dans la maison avancent, et ça, ça fait du bien.

Et la famille dans tout ça ?

Et bien comme je le disais au début, cette aventure est un peu comme de traverser une tempête… Je crois qu’on a tous été focalisés sur Jonathan et son parcours, puis son opération, sa perte de poids… Et c’est comme si on était un peu tous en apnée pendant ce temps pour s’assurer que tout se passe bien. Et depuis quelques mois, depuis que toute la famille a compris qu’il va vraiment bien, c’est comme si tout le monde relâchait la pression. Du coup on a un peu le contre-coup après tout ça. Pour ma part je suis fatiguée, physiquement et moralement. Ces dernières années quand Jonathan allait mal j’ai dû porter la famille et la maison à bout de bras en espérant des jours meilleurs. Et là je retombe un peu comme un soufflé. Sûrement aussi parce que depuis quelques mois Jonathan se réinvestit dans toutes les tâches du quotidien, et je peux relâcher ce côté là aussi. Un exemple tout bête, il s’est proposé pour m’aider avec les trajets pour le badminton du fiston. Ça peut paraître anodin, mais avant il ne le faisait pas… Et l’autre soir quand je suis revenue d’un trajet, je l’ai trouvé en train de faire la vaisselle!

Bref, le fait de me rendre compte que je peux désormais compter sur lui dans tous les domaines me fait un bien fou, et me chamboule en même temps. Car ça faisait tellement longtemps que j’étais à l’affût pour anticiper tout ce qui pouvait lui demander un effort ou lui faire mal au dos… Maintenant il me dit « c’est bon ! je peux le faire quand même ! » Les vieilles habitudes sont dures à changer…

La plus grande et le plus jeune de nos enfants

Du côté des enfants, je pense qu’ils relâchent aussi la pression. Ils en profitent pour laisser sortir des choses qu’ils gardaient pour eux, ce qui n’est pas facile, mais bien en même temps. Ce sont des ados, tous les 3 différents. Et ils ont chacun besoin d’attentions particulières. Je me rends compte que ces dernières années je les ai un peu laissés de côté, occupée à être sur tous les fronts. Sans doute que je n’ai pas été aussi à l’écoute qu’ils auraient eu besoin. Mais on fait de notre mieux en tant que parents. On ne peut pas être partout, et je me rends compte que ce parcours a sans doute fait que je n’ai pas été très dispo pour eux, et je le regrette un peu aujourd’hui. Je ne crois pas qu’ils m’en veuillent, car au fond ce sont des enfants en or, très intelligents, tout ça tout ça… Mais si je peux me permettre un conseil aux futurs opérés et leurs conjoints, prenez du temps pour vos enfants. Parlez avec eux, communiquez et assurez-vous que de leur côté ça va.

Un petit bilan

Jonathan février 2019

Pour conclure, j’ai envie de dire que malgré la fatigue accumulée, la pression qui monte et qui redescend comme dans les montagnes russes, je ne regrette absolument pas que Jonathan ait suivi ce parcours. Les bénéfices sont immenses, on a retrouvé une vie qu’on n’avait plus. On peut refaire des projets, voyager, rêver pour l’avenir… Tout ça était mis entre parenthèse avant l’opération. Mon seul regret peut-être, c’est que nos enfants soient grands, et il y a plein de choses que je rêvais de faire avec eux plus petits. Mais le temps passe trop vite et il seront tous partis avant que j’aie le temps de dire ouf. Malheureusement on ne peut pas revenir en arrière… Alors regardons de l’avant. Comme Jonathan aime le dire : « Carpe Diem ». Profitons du moment présent et de toutes les choses merveilleuses qui s’offrent à nous.

Je souhaite à tous les opérés et à leur famille de connaître cette satisfaction et ce bonheur.

Bonne route à tous et prenez soin les uns des autres.

 

14 Comments

  • Thomas

    Bonjour à vous tous, je suis très contente pour vous. Je vous souhaite de très bons moments en famille. Ces moments sont précieux. Prenez soin de vous.
    Véro maman de Noah et Ethan

  • Anne

    Merci pour ce témoignage, j’ai suivi le parcours de Jonathan par procuration puis que je ne le connais pas réellement et pourtant il est mon modèle.
    A mon tour, dans 2 semaines, de passer au bloc… un peu grâce à lui.
    Encore merci à vous deux.
    Anne.

    • sleeve-and-co

      Merci Anne pour votre petit mot ! Je vous souhaite bon courage pour les semaines à venir, l’attente, l’opération et l’après. Nous sommes tous les deux heureux que notre expérience puisse encourager d’autres personnes. Donnez-nous de vos nouvelles ! A bientôt,
      Sim

  • Sylvie

    Vous êtes si touchante par votre transparence! Vous êtes une personne attachante, qui formez un couple attachant et une famille attachante! Bravo à vous tous!

    • sleeve-and-co

      Merci Sylvie ! J’avoue que je réfléchis beaucoup et je relis mon article 15 fois avant de le publier, ce n’est pas toujours simple d’exprimer ce qu’on vit avec des mots, surtout dans les périodes moins faciles. Mais ça me fait du bien de prendre ce temps, et si ça peut aider quelqu’un ça vaut la peine de faire l’effort 😉 En plus les petits mots gentils que vous me laissez m’encouragent à continuer 🙂 Alors merci à vous !

  • Larose Didier

    Bonjour à vous et félicitations pour ce beau parcours.

    Mon tour, c’est le 8 mars et même si j’ai découvert les vidéos de Jonathan après ma prise de décision, ses vidéos m’ont aidé à ne pas appréhender et à être bien informé.

    Merci à vous et tous mes voeux de bonheur à votre petite famille.

    • sleeve-and-co

      Bonjour et merci pour votre petit mot ! Bon courage pour ces prochaines semaines, et donnez-nous des nouvelles ! On vous souhaite autant de bonheur que sinon plus 😉

  • arnaud dumez

    tres content pour jonathan et votre famille,il est vrai que l’operation bariatrique change la vie,j’y suis passer il y a environ 4 mois et quelle changement,en tout cas merci beaucoup a jonathan pour m’avoir soutenue virtuellement aussi.

    • sleeve-and-co

      Bravo à vous, nous sommes ravis que nos témoignages puissent vous accompagner tout au long de cette aventure ! Rien de mieux que de pouvoir partager son vécu. Profitez maintenant de votre nouvelle vie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *