Vous avez dû remarquer à travers mes articles que tout s’est merveilleusement bien passé jusqu’ici pour Jonathan (et toute la famille par ricochet) dans cette aventure de la sleeve gastrectomie. Pourtant je me pose une question… Que va-t-il se passer sur le long terme ? Le jour où je vous écris ça fait 1 an et 4 mois qu’il s’est fait opérer, et il a perdu environ 100 kg. Jusque là j’ai envie de dire que ça a été « facile » dans le sens où son corps a géré tout seul sa perte de poids. Mais maintenant que ça ralentit fortement, est-ce qu’il va pouvoir se stabiliser et ne pas (re)prendre de mauvaises habitudes ?

La « lune de miel » après l’opération

Après l’opération on ne se posait pas de questions. Jonathan ne pouvait pas manger beaucoup, et la perte se faisait d’elle-même grâce à cette alimentation réduite en quantité, et à la reprise d’activités physiques. L’inquiétude était au départ plus sur le fait de savoir s’il allait avoir des complications ou pas, et de continuer à gérer ses co-morbidités comme l’apnée du sommeil, les douleurs articulaires liées au manque d’activité physique… La tête dans le guidon, je ne me souviens pas m’être posée beaucoup de questions sur la suite. J’ai juste savouré la transformation de mon homme et tous les bénéfices qui sont apparus au fil des semaines : sa nouvelle énergie, ses initiatives au niveau de l’entretien de la maison, sa reprise petit à petit d’une vie sociale sur laquelle on avait tiré un trait.

Le ralentissement de la perte et la question des bonnes habitudes

Depuis quelques semaines je me rends compte qu’il ne perd plus beaucoup, et quelque part j’appréhende la nouvelle phase du processus que ça annonce : la stabilisation, et surtout la question de bien gérer l’alimentation pour ne part reprendre les kilos perdus. Dans les moments où tout va bien, c’est facile. Mais la vie est parsemée d’embûches, et les sources de stress et de découragement peuvent être des causes de rechute. C’est mon inquiétude.

Pour l’instant il reste plutôt raisonnable au niveau des quantités dans ses repas. Son estomac continue à le rappeler à l’ordre quand il mange un peu trop ou que la nourriture est trop lourde. Par contre, il y a de nouvelles tentations comme le grignotage qui guettent, tapies au détour du chemin. Et c’est là qu’on va devoir être vigilants. D’autant plus que c’est un de mes gros défauts, le grignotage. Je me console ou je compense (au choix) assez facilement avec de la nourriture, de préférence des cochonneries, et de préférence le soir… Du coup parfois quand je me ramène un truc à grignoter, Jonathan est tenté de piocher dedans.

Maintenir sa motivation

La question de la motivation n’est pas spécifique aux sleevés. Elle concerne toute personne luttant contre le surpoids. Je parle bien d’une lutte, car quelqu’un qui a tendance à être en surpoids, ou en obésité, mène un combat permanent pour perdre, et ne pas reprendre le poids perdu. Je suis concernée aussi… J’ai profité de l’opération de Jonathan pour appliquer les principes de son équipe médicale, et j’ai perdu du poids moi aussi. Mais comme à chaque fois que je perds, je passe par une période de douce euphorie où je me sens bien, je savoure mes progrès et dès que je rencontre des difficultés dans la vie, comme par exemple le décès de ma maman, ma motivation retombe, le découragement prend sa place, et je reprends des kilos… Il me suffit de mal manger quelques semaines pour reprendre plusieurs kilos. Et si en plus je fais l’impasse sur la marche, c’est pire. Du coup c’est un travail d’équipe… On se motive l’un l’autre pour aller marcher, pour être raisonnables au niveau de la nourriture, mais on reste des êtres humains avec leurs faiblesses. Alors on garde cet objectif en tête d’avoir une alimentation la plus équilibrée possible tout en s’accordant quelques plaisirs. Le tout est de trouver le bon équilibre au jour le jour. Pas facile même avec la motivation 😉

Rien n’est facile, mais ça en vaut la peine

Quand je regarde en arrière le chemin parcouru, je me dis que si c’était à refaire on le referait. La sleeve a profité à toute la famille. Moi et les enfants on a redécouvert un Jonathan qui était profondément enfoui sous ses nombreux kilos en trop, et pour nos enfants, je dirais même qu’ils le découvrent tout court car ils l’avaient toujours connu tel qu’il était les années avant la sleeve. Je ne crois pas qu’ils aient de souvenirs de l’époque quand ils étaient petits où il pouvait courir dans le jardin pour faire une bataille d’eau, ce qu’il a fait pourtant quand notre aînée était petite 🙂 On a donc plein de nouvelles choses à découvrir en famille et peu de temps pour le faire avant qu’ils ne quittent la maison !

Le combat continue

J’entends souvent dans les témoignages de sleevés que cette opération n’est pas magique, que c’est un outil pour redémarrer une nouvelle vie. Je suis tout à fait d’accord avec cette vision. L’opération a été un coup de pouce, une manière de faire table rase du passé, mais c’est une bataille de gagnée, et il en reste plein d’autres à mener pour gagner la guerre. Alors il faut sortir nos armures et nos épées, et nous battre pour garder le bénéfice de ce qu’on a chèrement gagné ! C’est bien ce que je compte aider Jonathan à faire, peu importe les obstacles qu’on rencontre en route. On prend un problème à la fois, on trouve une solution et on avance.

J’aime bien le proverbe : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin… » Alors si vous me lisez et que vous êtes la famille d’une personne sleevée, ne perdez pas courage et ne restez pas seuls avec les difficultés ou les doutes. Et si vous êtes sleevé, battez-vous ensemble avec votre famille pour continuer à bénéficier de vos victoires. Le bien que vous vous faites fait du bien aussi à votre famille.

Courage à tous !

–Sim

 

8 Comments

  • Anne

    Je souhaite de tout cœur que la vie ne reprenne pas ce qu’elle a donné, que la « lune de miel » terminée, les bonnes habitudes prises durant cette année perdurent et que, même si des petits écarts apparaissent, cela ne remette pas en cause le superbe résultat obtenu.
    J’espère sincèrement que tout va bien se passer dans les années qui viennent.
    Cordialement,
    Anne.

    • sleeve-and-co

      Bonjour Anne,
      Merci pour ton gentil commentaire 🙂 On croise les doigts et on fait de notre mieux ! Bon courage à toi aussi…
      –Sim

  • Karine

    Quel plaisir de lire un si joli article. Belle écriture.
    Tout ce que tu écris, je le vis actuellement. Fringale, grignotage…
    By-passée, j’ai bien vite perdu ces kilos qui me pesaient tant. Même trop perdu.
    Ma famille est plutôt insistante pour que j’en reprenne vite. Mais ça n’est pas chose aisée.
    J’espère vraiment avoir atteint le minimum (poids).
    Ce qui me manque le plus….l’énergie.
    Il faut que je mange à nouveau plus de lentilles ou pois chiche….car je ne suis pas portée sur la viande.
    Aussi, une mauvaise habitude que j’«utilise» envers les autres. Quand les enfants étaient petits, j’avais tendance à terminer leurs plats…maintenant, c’est moi qui leur propose d’achever les miens. Bon, heureusement, j’ai encore des chiens…

  • sleeve-and-co

    Bonjour Karine,
    Effectivement, pas facile de se retrouver dans la situation inverse à devoir reprendre du poids après en avoir perdu trop… Je te souhaite bien du courage 😉 Pour les protéines, as-tu pensé aux oeufs ? On en consomme pas mal pour varier de la viande. Jonathan a du mal avec la viande de boeuf hachée, il ne la digère pas bien, du coup on tourne vite en rond avec les viandes blanches et le poisson… J’aime préparer les oeufs de plein de façons différentes 🙂
    Tu peux aussi compléter avec de la spiruline, un super apport.
    Donnes-nous de tes nouvelles de temps et temps ! Et n’engraisse pas tes enfants et tes chiens non plus héhé 😉
    Bises,
    –Sim

  • Payet

    Bonjour,
    Merci pour ce retour vu par le partenaire…. Et la petite famille !
    Je n’avais pas cette réponse à ma question.
    Je me fait sleever en fin d’année et vos vidéos me sont très utiles…
    Continuez vous êtes super
    👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *