Encore une longue période est passée depuis mon dernier article ici… La vie continue, Jonathan a très peu perdu en 2019, il stabilise entre 118 et 119 kg. Donc au total plus de 100 kg perdus. Quand je regarde en arrière, l’opération me semble avoir eu lieu il y a une éternité. Il s’en est passé des choses en presque 2 ans !

Un vie sociale retrouvée

Notre vie n’a plus rien à voir avec celle d’avant. On sort manger avec des amis, Jonathan participe de temps en temps à des soirées avec des copains, on part en voyage… Finie la vie d’hermite, à nous la vie en société 🙂

Une vie professionnelle plus riche

Mine de rien on en passe du temps au travail. Et même si dans notre cas nous travaillons de chez nous, nous nous sommes ouverts vers l’extérieur bien plus ces 2 dernières années. L’énergie et la santé aidant, Jonathan peut être bien plus productif, les demandes clients s’accumulent tant et si bien qu’on a dû embaucher un salarié pour donner un coup de main. Que du positif !

L’activité physique

Bon j’avoue, la marche tous les jours ça n’a (malheureusement) duré qu’un temps… Presque une année tout de même ! Mais avec le boulot, les stagiaires, le salarié… Le défaut d’organisation et la fatigue ont eu raison de notre motivation.

Mais d’un autre côté, Jonathan a arrêté le kiné pour commencer la salle de sport. Il y a va avec 2 de nos enfants 2 fois par semaine, pour y faire de la musculation. Il a perdu beaucoup de masse musculaire avec la fonte suite à la sleeve, et il a très envie de reprendre du volume en muscles. C’est aussi une façon de se réapproprier ce corps qu’il a mis de côté pendant tant d’années. Du coup il a tout le temps des courbatures, mais en tire une certaine fierté mine de rien 🙂

Pour ma part je marche un peu avec nos chiens, il faudrait que je sois plus assidue, mais je fais ce que je peux…

Le bilan au niveau de la peau

Une perte de 100 kg laisse des traces… Mon chéri a pas mal de peau “en trop”, surtout au niveau du ventre, mais aussi un peu les cuisses, la poitrine et un chouïa aux bras. Mais ce qui le gêne le plus n’est pas le côté esthétique, mais plutôt la gêne physique de cette masse incontrôlable qu’il porte tout le temps. Quand il est allongé ça tire, quand il bouge ça ballotte, et il n’y a rien qu’il puisse faire pour rendre ça plus confortable. Il a essayé la gaine Obesinov, mais il ne la supporte pas.

Sur les conseils de son chirurgien bariatrique et de son endocrinoligue, il a pris un premier rendez-vous avec un chirurgien esthétique spécialisé dans la reconstruction après une perte de poids massive. Il y est allé fin août, et ce chirurgien lui propose un bodylift (dermolipectomie circulaire).

Le bodylift (dermolipectomie circulaire)

Après mûre réflexion, il a décidé de le faire. C’est encore une opération, 5 heures sur la table et 3 à 5 jours à l’hôpital et quelques semaines d’immobilisation. Je sais d’avance que ça va être une période difficile – je connais mon bonhomme 🙂 Mais je pense que c’est pour un réel bénéfice par la suite, c’est pourquoi je l’encourage à le faire.

Il a du mal à accepter de consacrer du temps et de l’argent pour ça, mais je pense que le bénéfice ne sera pas que pour lui. Pour moi le fait de faire cette opération c’est un peu comme d’effacer les traces de ces années de souffrance, pas seulement pour lui mais aussi pour moi. Et il mérite absolument de se sentir bien dans sa peau. Alors si ça passe par une opération de plus, alors allons-y ! Je serai là pour lui quoi qu’il advienne. Et puis celle-ci ne réglera que le problème du ventre, il verra avec le temps si les cuisses et la poitrine le gênent toujours, il faudra peut-être poursuivre. L’avenir nous le dira, un pas à la fois…

Je vous raconterai dans un prochain article la suite de cette nouvelle aventure, la démarche, le coût de l’opération, les rendez-vous… Reste encore à voir comment financer cette opération… La date est fixée au 18 novembre 2019 si tout se passe comme prévu, presque tout pile 2 ans après la sleeve.

Promis je vous donnerai des nouvelles 😉

En attendant, vous pouvez voir la vidéo de Jonathan sur la Sleeve d’un Barbu pour en savoir plus 😉

2 Comments

  • Gali

    Votre parcours est inspirant. On voit en quoi l’amour qui vous lie vous a autant porté que la motivation et la détermination de notre viking préféré ! félicitations à vous deux pour cette belle leçon de courage et de volonté. Je vous embrasse tous les 2

    • sleeve-and-co

      Merci ! On n’est pas encore au bout, mais on voit déjà le chemin parcouru, et ça encourage à continuer. Les efforts en valent la peine 🙂 Bises à toi et ta famille <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *